Durant les chaudes journées d’été, comment résister aux plaisirs de la baignade en famille ou entre amis ? À la plage ou dans une piscine, il est important de faire preuve de prudence. Adoptez des mesures de sécurité aquatique que devront respecter les adultes et les enfants. Établissez ces règles à l’avance afin qu’elles soient bien claires pour tous. La sécurité aquatique ne doit pas être prise à la légère. Les conséquences de pratiques non sécuritaires peuvent être dramatiques : selon les données de la Croix-Rouge canadienne, plus de 570 enfants se sont noyés au Canada entre 2001 et 2010. Les deux tiers d’entre eux avaient moins de 15 ans. Ces données révèlent également que les enfants de moins de 4 ans courent les plus grands risques de noyade. À tout âge et en tout lieu, pensons donc à prévenir et à contrôler les risques que représente l’eau. Voici quelques conseils pour nager en piscine ou en eau libre en toute sécurité : Piscines résidentielles
  • Entourez la piscine d’une clôture munie d’un dispositif de fermeture et de verrouillage automatique.
  • Gardez à proximité une bouée de sauvetage, un téléphone et une trousse de premiers soins.
  • Toute personne qui ne nage pas bien devrait porter un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuelle. Toutefois, le gilet de sauvetage ne doit pas remplacer la surveillance des adultes. Les enfants doivent être surveillés en tout temps.
  • Les nageurs malhabiles et les enfants devraient suivre des cours de natation avec un instructeur qualifié.
  • Entrez toujours dans la piscine les pieds en premier.
  • Ne consommez ni drogue ni alcool dans l’eau ou autour de la piscine.
  • Ne vous baignez jamais seul.
  • Baignez-vous durant la journée.
  • S’il y a un orage ou du tonnerre, sortez de la piscine.
  • Les petites piscines portatives ou pataugeoires doivent être vidées après usage. Dans le cas des piscines hors terre, l’échelle ou les marches doivent être relevées ou enlevées dès que la piscine ne sert plus.
Eau libre La baignade en eau libre est très différente de celle en piscine et présente des risques beaucoup plus grands. En eau libre, les distances sont souvent trompeuses. Les nageurs peuvent aussi être confrontés à une eau froide, aux vagues, aux courants, aux ruptures de pente, aux bancs de sable et autres obstacles sous-marins. C’est pourquoi certaines précautions s’imposent :
  • Ne sous-estimez pas la force des courants et des marées. En eau libre, un nageur ou un marcheur inattentif peut facilement se faire emporter par les courants.
  • Le vent et les vagues constituent des dangers pour les nageurs et les plaisanciers. Il est essentiel de consulter les conditions météo avant de partir à la nage ou en bateau.
Profitez pleinement des plaisirs de l’eau, mais assurez-vous de le faire en toute sécurité. Il ne faut jamais perdre de vue que l’eau demeure un danger qui exige des précautions. En plus de ces mesures de sécurité, ne sautez pas à l’eau sans faire quelques exercices d’échauffement et d’étirement. La natation est un exercice qui fait intervenir tout le corps. En vous étirant avant de nager sur de longues distances ou durant de longues périodes, vous diminuez les risques de blessure musculosquelettique. Voici également des conseils pour vous mettre en forme qui vous aideront à profiter pleinement de votre activité physique. Pour en savoir plus sur la façon de rester actif dans l’eau, consultez votre chiropraticien .
 
source: association chiropratique canadienne