Saviez-vous que vous pouvez (et devriez) régler plusieurs composantes pour bien adapter le vélo à votre corps ? Ce sont des réglages que les cyclistes professionnels connaissent bien, mais ils sont tout aussi importants pour les cyclistes occasionnels qui veulent se protéger le cou, les épaules, les coudes, le dos, les genoux et les hanches. Si votre vélo est mal ajusté, votre pédalage devient moins efficace et vous risquez de ressentir des raideurs musculaires, des douleurs et des malaises qui écourteront vos promenades ou freineront vos envies de sauter sur votre vélo.Voici des conseils pour bien ajuster votre vélo.

Déterminez la taille du cadre
Le choix du cadre dépend de votre taille. Pour savoir si la hauteur vous convient, enfourchez le vélo juste devant la selle. Portez vos chaussures de vélo habituelles. Si le vélo est doté d’un tube supérieur parallèle, vous devriez pouvoir vous tenir confortablement et avoir un jeu de 2,5 cm entre le cadre et votre corps. S’il s’agit d’un modèle à tube incliné, comptez au moins 5 cm de jeu. Dans le cas d’un cadre ouvert, la taille sera plutôt déterminée par la hauteur du guidon et du siège par rapport à votre position.

Réglez la hauteur de la selle 
Après avoir déterminé la taille du cadre, montez sur le vélo pour régler la hauteur de la selle.
Si le réglage est réalisé par un professionnel, il se peut qu’il mesure la longueur de votre jambe. Pour savoir si la selle est à la bonne hauteur, assoyez-vous dessus et posez l’avant-pied sur la pédale. Lorsque la pédale est au plus bas, votre genou doit être légèrement fléchi. Si vous étirez complètement la jambe et bloquez le genou, votre talon devrait légèrement tomber, mais votre pied devrait rester bien solide sur la pédale. Lorsque les pédales sont à 3 et 9 heures, le genou doit être aligné avec le dessus du pied. Ensuite, posez un ruban adhésif ou électrique sur le tube de selle à l’endroit où il rejoint le cadre pour marquer la position. Si vous devez retirer la selle pour nettoyer ou graisser le tube ou si la selle se déplace, vous pourrez rapidement la replacer.

Réglez la hauteur du guidon
La hauteur du guidon vous assure une bonne position et prévient les blessures. Le guidon d’un vélo hybride doit être plus élevé que la selle de quelques centimètres pour vous permettre de vous tenir plus droit et regarder devant vous en tout confort. Le guidon d’un vélo de route est jusqu’à cinq centimètres sous la hauteur de la selle, afin de réduire la résistance au vent et augmenter la vitesse. Sur un vélo de montagne, la hauteur du guidon doit favoriser une position confortable. En le plaçant à la hauteur de la selle ou légèrement plus bas. Sur tous les vélos, la portée du guidon est importante : vous ne devez être ni recroquevillé ni étiré. Votre colonne et votre cou doivent être droits, et vous ne devez pas ressentir une pression indue sur les mains. Pour vous aider à évaluer votre position, vous devriez demander conseil dans une boutique de vélos.

Évaluez la position de votre corps 
La taille du cadre, la forme de la selle et sa hauteur vous assurent une bonne position du bas du corps. Vous devez aussi porter attention au haut du corps. Une légère flexion des bras sur le guidon aide à amortir les chocs. De manière générale, aucune articulation ne devrait être bloquée pour éviter les blessures. L’assise et la prise de vos mains sur le guidon doivent être légères, comme si vous jouiez du piano. La majeure partie de votre poids devrait être placée sur la selle. Sur un vélo hybride, la colonne et le cou doivent être en position neutre lorsque vous regardez devant vous. Sur un vélo de route, le corps est penché à un angle d’environ 45 degrés ; les épaules doivent être légèrement courbées vers l’arrière pour éviter qu’elles ne s’élèvent vers les oreilles et ne vous fassent un dos rond. Essayez de maintenir cette posture en tout temps. Il faut s’assurer que le corps est droit, détendu et qu’aucune tension excessive ne s’exerce sur les articulations.

Un vélo parfaitement adapté à votre corps rendra vos promenades plus agréables ! Quel que soit l’usage que vous faites de votre vélo, assurez-vous qu’il est bien ajusté à vous. Votre corps vous en saura gré.

Si vous éprouvez un certain malaise dans la colonne, les muscles ou les articulations, consultez votre chiropraticien.

Références

Association chiropratique canadienne