L’obésité est l’ennemi de santé #1 dans le monde en insistant notamment sur les risques de cancers qui y sont associés. L’embonpoint peut également avoir une incidence sur votre santé neuromusculosquelettique. Lors de votre visite initiale chez le chiropraticien, vous serez peut-être surpris des questions sur votre mode de vie qui vous seront posées.Le tabagisme, votre niveau de stress ou le fait d’être sédentaire peuvent expliquer certaines conditions qui amènent les patients à nous consulter. Votre chiropraticien va aussi tenir compte de ces facteurs pour établir le bon protocole de traitement ainsi que le pronostic.

Effet de l’embonpoint sur la colonne vertébrale

Un facteur qui est aussi lié à votre santé neuromusculosquelettique est votre poids. Le surplus de poids entraîne forcément une surcharge sur vos articulations. Les articulations des chevilles, genoux, hanches et le bas du dos sont celles qui subissent le plus de dommage. Mais tout le reste de la colonne vertébrale peut aussi en souffrir, car l’embonpoint nuit aussi à votre posture, en déplaçant vers l’avant votre centre de gravité. Sans parler de la diminution de la confiance en soi qui peut aussi affecter les patients souffrant d’obésité.

Mode de vie actif

Les chiropraticiens vont aussi recommander un mode de vie sain et actif pour favoriser la diminution des douleurs neuromusculosquelettique. Bien entendu, tel que mentionné dans l’article du Journal de Montréal cité plus haut, le seul fait de bouger plus n’aura pas une incidence miraculeuse sur votre poids. Il est aussi plus difficile de rester actif physiquement tout en souffrant d’obésité. Votre chiropraticien vous recommandera une activité modérée, mais régulière, qu’il sera facile de maintenir à long terme. Ne vous laissez pas décourager par le chiffre indiqué sur la balance. Parfois, quelques livres perdues seulement suffisent pour alléger vos douleurs chroniques et faciliter votre souffle. Votre chiropraticien pourra vous guider vers des ressources adéquates comme une nutritionniste pour vous aider à y arriver.
   
source: association des chiropraticiens du Québec