Vous connaissez sûrement l’idée reçue selon laquelle il faut souffrir pour obtenir des résultats lorsqu’on entame un programme de mise en forme. Mais savez-vous pourquoi certains types d’exercices provoquent des courbatures? On désigne la douleur ressentie à la suite d’un exercice par le terme technique de douleur musculaire d’apparition retardée. Ce terme englobe aussi le phénomène de force musculaire et de mobilité réduites que la personne ressent. Habituellement, ces sensations surviennent de 24 à 48 heures après l’essai de nouvelles activités ou de nouveaux exercices, ou après un entraînement d’intensité accrue. Il ne faut pas confondre ce type de douleur avec les points gâchettes qui, bien que semblables en apparence, sont causés par la trop grande sollicitation d’un muscle et entraînent une douleur sous forme de « nœud » au niveau du muscle. On attribue souvent la douleur musculaire d’apparition retardée à une accumulation d’acide lactique. Or, l’acide lactique disparaît des muscles dans les deux heures suivant la fin de l’entraînement et n’est donc vraisemblablement pas la cause de la douleur. La musculation entraîne des microdéchirures dans les fibres musculaires et augmente du même coup la circulation sanguine et l’inflammation dans la zone concernée (vous remarquerez peut-être même une légère enflure), ce qui stimule les récepteurs de douleur des cellules musculaires et les rend plus sensibles au mouvement. Les lésions musculaires sont temporaires, et le muscle se reconstruit en réponse à ce processus : il devient plus fort et peut gérer des charges plus lourdes.

Comment composer avec la douleur musculaire d’apparition retardée?

Bien que cette douleur s’inscrive dans un processus naturel qui indique que votre corps se renforce, vous pouvez prendre certaines mesures pour diminuer l’inconfort à la maison. Voici quelques conseils :
  • Prévenez les courbatures en vous échauffant plus longuement avant de faire de la musculation.
  • Prenez un bain au sel d’Epsom. Le sel d’Epsom est riche en magnésium, ce qui favorise la relaxation musculaire et la circulation sanguine.
  • Optez pour un entraînement plus doux, comme une activité cardiovasculaire légère ou des étirements et du yoga, une journée ou deux après un entraînement intense. Augmentez l’intensité de nouveau lorsque la douleur a disparu.
Saviez-vous que votre chiropraticien pouvait vous aider à prévenir les blessures? Consultez votre chiropraticien pour en savoir plus.
     
source: association chiropratique canadienne